Ugb : Les étudiants dénoncent un «forcing» des autorités et boycottent la reprise

Malgré les «assurances» du recteur de l’université Gaston Berger de Saint-Louis, Pr. Ousmane Thiaré, et du directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (Crous), Papa Ibrahima Faye, au cours d’une conférence tenue hier lundi, les cours n’ont pas pu démarrer, ce 1er septembre, dans ce temple du savoir. Et pour cause ! Les étudiants, qui dénoncent un «forcing» des autorités, ont décidé de boycotter la reprise. 
 
En effet, à travers un communiqué de presse, la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) a décrété un mouvement d’humeur de 72 heures de journées sans ticket (Jst) renouvelables, en plus d’une grève illimitée. Une manière, selon eux, de fustiger la démarche des plus hautes instances de l’université. 
 
Celles-ci, regrettent les étudiants, ont «zappé toute idée de dialogue, contrairement à ce qui se passe dans les autres universités». Pour rappel, le recteur de l’Ugb et le directeur du Crous avaient annoncé, hier, que du fait de cette option d’une «reprise graduelle» des cours, seuls 4 500 étudiants sur les 11 717, soit 38 % de l’effectif, étaient attendus dans les amphis, ce mardi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer