Les Sénégalais bloqués au Maroc entièrement pris en charge par l’Etat du Sénégal. ( Par Amadou François Gaye , Directeur Général d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur )

Par devoir de vérité et par souci de transparence, la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE) que je dirige, voudrait rappeler la réalité des faits sur la situation des Sénégalais bloqués à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie. En effet, le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (MAESE) a été informé de la présence de compatriotes à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie à la date du 17 mars 2020.

Aussitôt, les autorités consulaires, en rapport avec l’Ambassadeur du Sénégal au Maroc, ont pris contact avec le Ministère marocain de l’Intérieur qui informe que la Mauritanie ne laisse passer que ses ressortissants.

Pour faire face à la situation, notre représentation diplomatique et consulaire a pris langue avec le Wali de Dakhla, les autorités administratives des provinces du Sud, le Ministère de l’Intérieur et celui des Affaires étrangères du royaume chérifien. Ensemble, il a été décidé de loger nos ressortissants dans des réceptifs en attendant leur acheminement à Casablanca ou à Rabat. Ce qui n’a pas pu être fait, en raison de l’état d’urgence, actuellement, en vigueur au Maroc.

N’empêche, l’Ambassadeur du Sénégal a saisi par note verbale le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur pour demander la prise en charge de 16 concitoyens bloqués à Dakhla. Demande aussitôt satisfaite. Mieux, il leur a été accordé une assistance financière conséquente.

D’autres concitoyens, au nombre de 14, coincés, eux aussi aux environs de la ville de Boujdour ont été recueillis et installés dans un campement de la localité. Un accord a été trouvé par nos autorités diplomatiques avec des hôteliers marocains pour la prise en charge de tous ressortissants sénégalais se trouvant à la frontière marocaine. Aussi bien l’hébergement que la restauration ont été supportés par l’Etat du Sénégal qui par cette démarche, reste fidèle, à son engagement à assurer la protection de ses enfants partout où ils se trouvent.

A Bir Guendouz, une autre cité chérifienne, 29 concitoyens ont été entièrement pris en charge par les autorités administratives sénégalaises (hébergement et restauration).
Ces efforts consentis par le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, à travers, le Consulat et l’Ambassade du Sénégal au Maroc, n’ont rien à voir avec l’aide d’urgence décidée par le Chef de l’Etat Macky Sall en direction de la Diaspora.

Nous devons rappeler, par ailleurs, que le Consulat du Sénégal a pu obtenir de la douane marocaine, des facilitations pour nos compatriotes transportant des bagages.
En ces temps de crise sanitaire mondiale, les Etats se sont presque tous barricadés pour limiter la propagation du virus dans leur territoire.

Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur suit, de très près, la situation de nos concitoyens partout dans le monde et a instruit le Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’Extérieur, la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur ainsi que nos représentations diplomatiques et consulaires à veiller sur leur protection.

Amadou François Gaye
Directeur Général d’Appui
aux Sénégalais de l’Extérieur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer